« Ohh j’adore les asiatiques ! » | Une boîte à outils pour démonter les clichés et le racisme anti-asiatiques

Bonjour,

Voilà un article sur lequel je travaille depuis un moment. Cela fait longtemps que je voulais réaliser quelque chose sur le sujet, sans toutefois savoir comment l’aborder. C’est réellement LE sujet qui me tient à coeur, qui peut me faire réagir au quart de tour, et donc je ne savais pas forcément comment l’aborder pour expliquer mes idées clairement.

C’est quelques remarques entendues au cours de mon existence qui m’ont poussée à choisir ce format : une sorte de boîte à outils, des ressources simples à comprendre (j’ai choisi de ne pas y mettre d’article académique), qui expliquent ce que je pense, mieux que je pourrais le faire moi-même.

Il fait écho à cet article d’humeur, posté sur ce blog il y a un peu plus d’un an et qui a eu un certain succès, tout en abordant le sujet de façon plus globale. Il m’a pris du temps, il y a plus de texte que d’habitude, mais je suis fière de vous présenter un article un peu plus travaillé que ceux publiés ces derniers temps.

Les liens vers les ressources citées sont disponibles à la fin de l’article !

racisme0.png

racisme1.pngracisme2.png

racisme4.pngracisme3.png

racisme4bis.png

racisme5.pngracisme6racisme7.pngracisme8.pngracisme9

racisme10racisme11racisme12racisme12bis.pngracisme13racisme14.pngracisme15.pngracisme16.pngracisme17.pngracisme18.png

Voilà, j’espère que ça vous a plu.

Le sujet est tellement vaste qu’il est impossible de tout traiter en profondeur. Je me suis contentée d’effleurer une multitude de sujets dans l’espoir de faire naître chez vous quelques réflexions. Si vous souhaitez que je développe plus un thème en particulier, je serai ravie de le faire dans un prochain article ! (J’aimerais beaucoup faire une petite BD sur le racisme institutionnel par exemple, qui englobe bien plus que la communauté asiatique)

Si le sujet vous a intéressé, voici les ressources évoquées dans l’article (cette liste sera mise à jour au fil de mes trouvailles) :

LES PODCASTS

    • Asiatiques, minorité modèleDiscrets, travailleurs, les français originaires d’Asie cocheraient toutes les cases de l’intégration et superformeraient dans tous les domaines : revenu, éducation, emploi. D’où vient ce mythe de la minorité modèle ? Les « bons immigrés » de la France Républicaine sont-ils ceux qui ne font pas de vagues ? Qu’est ce que le « plafond de bambou » ?
    • Les Blancs ont-ils une couleur Définie comme une construction institutionnelle et médiatique d’une identité blanche majoritaire, la blanchité est un terme utilisé depuis longtemps dans les sciences sociales aux États-Unis alors qu’il est complètement ignoré en France. Pourquoi, en France, la majorité ne s’identifie-t-elle pas comme blanche, alors que l’expression « racisme anti-blanc » est de plus en plus employée ? Comment la blanchité opère-t-elle au quotidien ? Est-elle automatiquement liée à l’apparence ?
    • Comment être un(e) bonne allié(e) ?Peut-on combattre le racisme sans en avoir été soi-même victime ? Comment accompagner les personnes discriminées pour une société plus juste sans endosser le rôle du « white savior » ? Comment reconnaître et se défaire de ses préjugés ? Ne rien faire signifie-t-il tolérer l’oppression ? Justine Devillaine, cofondatrice de Lallab, association fondée en 2016 pour faire entendre les voix des femmes musulmanes. Elle raconte comment, en tant que féministe blanche et athée, elle soutient la lutte de ces femmes pour leur émancipation.
  • Asiatiques exocisées Une geisha au corps menu et à l’esprit docile : les femmes asiatiques sont souvent résumées à cette perception raciste et sexiste. Comme si toutes étaient des objets interchangeables produits en série. Comment se défaire de ces stéréotypes datant de l’époque coloniale ? Comment lutter contre ce fétichisme et cette déshumanisation ? En quoi « les Asiatiques » est une catégorie qui ne reflète en rien la pluralité du continent ?

Optionnel mais intéressant aussi :

LES ARTICLES

Bonus :

UNE VIDEO

UN LIVRE

  • Jeune fille modèle, Grace Ly, Fayard

A bientôt,

8 thoughts on “« Ohh j’adore les asiatiques ! » | Une boîte à outils pour démonter les clichés et le racisme anti-asiatiques

  1. Vraiment bel article très inspirant 😀 On en parle de la bonne femme à Montmartre qui se plaignait d’avoir eu des portions réduites dans son resto « chinois » habituel?

  2. Quel article intéressant ! J’espère qu’il sera beaucoup lu parce-que c’est super important ! Combien de fois j’ai essayé de faire comprendre à des gens que les asiatiques n’étaient pas tous les mêmes, et que dire chinois pour japonais, vietnamien, philippin etc…n’est pas ok, au même titre que les « tching tchong ». Des baffes. Tout ce que tu dénonces est tout à fait vrai et il serait temps qu’en 2019 les mentalités changent. J’irais écouté les podcasts, ils m’ont l’air très intéressants ! J’espère que ton article en éduquera certains.
    bisous x

  3. Je comprends ton point de vue. Après, pour ce qui est des hommes qui préfèrent les asiatiques, j’avoue ne pas trop comprendre. Beaucoup de femmes avouent préférés les noirs, ou les blancs bruns ténébreux, les hommes aux yeux clairs, les blonds. De même chez les hommes qui préfèrent les petites, les grandes élancées, les rousses vénitiennes, les rondes charnues, les tatouées, et les asiatiques… Le fétichisme dont tu parles fait référence à la culture du porno de l’asiatique vue comme une esclave sexuelle, mais tous les hommes qui préfèrent les asiatiques ne sont pas forcément influencées par ça !

    Enfin, bon, je dis ça d’un oeil extérieur et vu de mon expérience personnelle.

  4. Non mais trop cool ton article !
    Ca faisait un bail que j’avais pas fait un tour sur wordpress, et ton post m’a clairement redonné envie de flâner sur ton site <33
    Pour son esthétique, mais aussi pcq tes posts sont archi puissants. J'adore !!
    xx

  5. À propos des « préférences ».
    La blondeur, c’est un trait juvénile (les femmes blondes le sont moins en vieillissant). Un cliché bien ancré (mais fondé à mon avis) veut que les femmes asiatiques aient toujours l’air plus jeunes que leur âge – et beaucoup, il est vrai, ont des corps menus et avec des caractères féminins plus discrets. La jeunesse est un trait juvénile (par définition), et toute notre société trouve assez normal une différence d’âge entre un homme et une femme lorsque c’est l’homme qui est vieux et la femme jeune.
    Tout ça a un rapport : beaucoup d’hommes s’intéressent avant tout à l’immaturité, la naïveté (voir comme le fait qu’une femme ait de « l’expérience » est mal vu ; voir comment les femmes de cinquante ans se font virer et ont du mal à retrouver des emplois,…). C’est une question de pouvoir, de domination, et une insultes aux femmes, qui ne sont plus des individus mais sont juste appréciées pour le cliché qui leur est appliqué.

  6. Je voudrais signaler que les chinois ne sont pas corrects ! Je m’explique : j’ai été 6 semaines sac au dos en chine et j’aI pas trouvé un seul nem ! Comme dans mon Restau chinois du coin !

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.